Anwar Amer AlMohsen
Arrêté au Bahreïn

Anwar Amer AlMohsen est un joueur de handball qui jouait au Al Ettifaq Club avant son arrestation à l’âge de 18 ans. Depuis, Anwar a été sujet à la torture et contraint de signer des confessions l’incriminant, il a été condamné à perpétuité après de nombreux procès.

Le 9 octobre 2013, des membres des forces de sécurité du ministère de l’intérieur et des forces spéciales anti-émeute (SSFC) ainsi que des agents de police en civil et en uniforme arrêtèrent Anwar d’une institution religieuse dans la ville de Duraz avec trois autres personnes. Nul mandat d’arrêt ne fut présenté bien qu’Anwar eût reçu sept convocations à différents commissariats avant son arrestation. Anwar affirmes avoir été personnellement visé pour avoir participé à des manifestations politiques et que les chefs d’inculpation retenus contre lui ont été construits de toutes pièces pour des motifs politiques.

Les agents amenèrent Anwar au Criminal Investigations Directorate (CID). Le soir même, des agents de police accompagnés d’Anwar, effectuèrent une descente de police à son domicile familial. Où les agents enfermèrent la famille d’Anwar dans une pièce et perquisitionnèrent le reste de la maison, brisant les portes et abîmant le plafond à la recherche d’armes dont ils ne trouvèrent aucune.

Anwar fut remis au CID, où ils lui firent subir la torture durant deux jours afin de le contraindre de signer une confession l’incriminant. Anwar affirme que les agents, durant son interrogation, le frappèrent sévèrement et le forcèrent à se tenir debout pour une période prolongée. De même, ils l’insultèrent et le menacèrent de poursuivre cette torture, s’il ne signait pas la confession qu’ils lui présentaient.

De suite à la torture subie, Anwar signa la confession l’incriminant. Il fut ensuite transféré à l’Office of Public Prosecution (OPP), soit au troisième jour de son arrestation. A l’OPP, le procureur lui déclara que s’il ne signait et ne certifiait pas sa confession, il serait renvoyé au CID pour un nouvel interrogatoire et tortures. Il signa les confessions et fut transféré au Dry Dock Detention Center, dans l’attente de son procès.

Durant sa détention provisoire, Anwar fut répétitivement transféré au CID pour de nouvelles interrogations puis à l’OPP afin de signer de nouvelles confessions sur de nouveaux chefs d’inculpation puis retourné au Dry Dock.

Anwar fut déclaré coupable de plusieurs chefs d’inculpation relevés contre lui lors de nombreux procès entre 2014 et 2017. Il fut inculpé pour tentative de meurtres envers des agents de police, pour la possession, manufacture et importation illégale d’armes ainsi que pour avoir attaqué un agent de police et d’avoir endommagé un véhicule de police et d’avoir établi et rejoins une cellule terroriste. Il fut condamné à une cinq ans de prisons et à perpétuité, sa citoyenneté Bahreïnienne fut également déchue. Celle-ci fut réinstaurée par décret royal le 20 avril 2019. En 2016 il fut transféré dans la prison de Jau, après son 21ème anniversaire.

Le 1er janvier 2017, un nombre de prisonniers tentèrent de s’évader de la prison de Jau, Anwar en fit partie mais fut arrêté aux portes de la prison. Six mois après, il fut transféré dans le bâtiment d’isolation de la prison de Jau, où il est toujours incarcéré. Le 12 avril 2018, Anwar fut condamné à dix années supplémentaire pour tentative d’évasion.

Pour ses procès, un avocat lui fut désigné par la cour, mais il ne lui fut permis de le voir que durant les séances du tribunal, de même les verdicts de la cour se sont basés sur les confessions, signées sous la contrainte, d’Anwar.

Le 15 août 2019, Anwar entrepris une grève de la faim avec d’autres prisonniers dans le bâtiment d’isolation, afin de protester contre les pratiques d’isolation de détenu et de discrimination religieuse. Cette grève de la faim fut suspendue après quelque semaines, mais les demandes des prisonniers ne fut pas suivies et les conditions de détentions restent les mêmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *