Yusuf Husain Yusuf Ahmed Mohammed Ali
Arrêté au Bahreïn

Yusuf Husain Yusuf Ahmed Mohammed Ali, un étudiant en ingénierie de 24 ans, fut sujet à la torture durant son interrogatoire avant d’être détenu arbitrairement dans la prison de Jau.

Le 15 Septembre 2017, Yusuf Husain Yusuf Ahmed Mohammed Ali se rendit au commissariat “Roundabout 17” de la ville d’Hamad sous la condition que son cousin, précédemment arrêté après l’attaque de son véhicule par des membres des forces armées en tenue civile, soit libéré de sa détention provisoire. De nombreux chefs d’inculpation ont par la suite été retenus à son encontre: participation à des émeutes et rassemblements illégaux, mise en danger de la vie d’autrui, incendies volontaires, utilisation de feux d’artifice avec l’intention de dégrader des biens privés, importation, fabrication et possession d’explosifs et d’armes.

Yusuf Husain Yusuf Ahmed Mohammed Ali a été condamné dans le cadre de trois dossiers. En 2016, Yusuf a été premièrement condamné par contumace à 7 ans de prison, une durée réduite à 5 ans après appel. Dans le cadre des deux autres dossiers, Yusuf Husain Yusuf Ahmed Mohammed Ali a été condamné à régler une amende de 200 Dinar Bahreïnie en 2017, ainsi qu’à 5 années de prison supplémentaires en 2018. Toutes ces condamnations vont à l’encontre du droit à un procès équitable, en ce qu’elles reposent sur des preuves discutables et dont les sources ont été tenues secrètes. Durant son interrogatoire, Yusuf a également été victime de torture et de violents coups ayant causé une perte auditive et de nombreuses autres blessures pour lesquelles il n’a reçu aucun soin. L’absence de traitement de son diabète et du kératocône, une maladie dégénérative affectant ses deux yeux, est une violation supplémentaire de son droit à des traitements médicaux adaptés.

La famille de Yusuf Husain Yusuf Ahmed Mohammed Ali a déposé une plainte écrite auprès du médiateur du Ministère de l’Intérieur pour l’informer de cette situation, mais ce dernier n’a à ce jour jamais tenu la famille au courant de ses recherches, malgré de nombreuses demandes. Le 8 Janvier 2020, la famille de Yusuf a contacté l’Institut National pour les Droits de l’Homme (NIHR) pour réclamer un rendez-vous chez un diabétologue. Le 27 Janvier 2020, Yusuf a été finalement emmené à l’hôpital, mais n’a cependant reçu aucun traitement. A ce jour, il reste emprisonné à la prison de Jau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *